30 septembre 2020

Contre la Croatie, la France faire toujours ainsi

Calamiteuse pendant une demi-heure et diablement réaliste juste avant le repos, la France a ensuite dominé la Croatie en seconde période pour finalement s’imposer (4-2), comme en 2018 lors de la finale de la Coupe du Monde remportée par les Bleus.

L’équipe de France recevait la Croatie au Stade de France pour le compte de la Ligue des Nations et ce match a très mal commencé pour les joueurs de Deschamps.
L’entame de match est largement en faveur du vice-champion du monde. Sur un corner de Brozovic, Sissoko repousse sur Lovren qui se la joue avant-centre en éliminant Hernandez puis en trompant Lloris (17e).

Les joueurs de Deschamps sont menés et c’est mérité. Il n’y a pas de réaction. La France ne propose rien jusqu’à la 43ème minute : Mendy, Ben Yedder et Martial combinent admirablement pour servir Griezmann qui égalise (43e).

Trois minutes après, Ben Yedder parvient à centrer pour Martial et le tir du joueur de Manchester United frappe le poteau avant d’heurter le dos du portier croate, Livakovic, qui marque contre-son-camp (45+1).

La France vire en tête à la pause et c’est un miracle. Dix minutes après le retour des vestiaires, la leçon ne semble pourtant pas être retenue par Upamecano, Mendy et Lenglet qui se font berner par Brekalo qui égalise d’une frappe croisée (55e).

Dix minutes après, à nouveau, Upamecano se rattrape en reprenant de la tête le corner déposé Griezmann face à une défense croate lymphatique (65e).

Alors que Martial manque le but du break face à Livakovic (74e), les Bleus bénéficient d’un penalty généreux après un main de Brozovic (74e). Giroud ne tremble pas et marque le but du 4-2 (76e).

Plus rien ne sera marqué en cette fin de seconde période où s’illustre le Rennais de 17 ans Camavinga. Il est le plus jeune international tricolore depuis 1945. Comme en L1, le milieu de terrain a montré toute son aisance technique.

Photo : screen TF1

Laisser un Commentaire