18 septembre 2019
Copa America International

Copa America mode d’emploi

La 46ème Copa America se déroulera au Brésil du 14 juin au 7 juillet. Dix pays Sud-Américains, et deux équipes invitées: le Japon et le Qatar, vont s’affronter. Décryptage d’une compétition pas comme les autres.

La compétition se joue en deux temps : une phase de groupe puis les matchs à élimination directe. Les trois groupes sont composés de quatre équipes. Les 2 premiers et les 2 meilleurs troisièmes se qualifient pour les quarts de finale.

Lors de la dernière édition aux États-Unis, le Chili avait créé la surprise en battant l’Argentine, et en empochant sa deuxième Copa d’affilée. La Roja aura à cœur de conserver son trophée.

LES GROUPES

Groupe A (Brésil, Bolivie, Venezuela, Pérou)

Il, opposera le . Les Brésiliens, hormis une Coupe des Confédérations chez eux en 2013, n’ont rien gagné depuis longtemps. Une coupe du monde en 2002, et la Copa America en 2007. Les Auriverde sont abonnés aux chutes en quart de finale. Pire, lors de la dernière édition en 2016, ils se sont fait sortir au premier tour. Au vu de la qualité de l’effectif, ils peuvent tout de même prétendre à la victoire finale.

Gare au traditionnel faux-pas à la maison, et aux événements extra sportifs. Les Brésiliens devront faire également leur compétition sans Neymar, blessé en match de préparation contre le Qatar.

Le Pérou, obtient de bons résultats depuis le début des années 2010. Mondialiste dans le groupe de la France en 2018, 3ème de la Copa America en 2011 et 2015, les Incas ont chuté en quart de finale lors de la dernière édition. Les péruviens peuvent raisonnablement viser une qualification directe en quart.

Le Venezuela, est sorti 3 fois des poules lors des 4 dernières éditions, pour échouer à chaque fois en quart. Les Vinotinto peuvent encore jouer les troubles fêtes dans cette poule.

La Bolivie, on l’a vu contre la France, est très limitée qualitativement et quantitativement en terme de joueurs. La belle exception vient du gardien Lampe, qui a évité à son équipe de prendre une raclée contre les Bleus. La Verde a peu de chance de sortir du groupe.

Groupe B (Argentine, Colombie, Paraguay, Qatar)

L’Argentine de Leo Messi, reste sur 4 finales sur les 5 dernières éditions. Mais 4 finales perdues ! L’Albiceleste, si on prend en compte la finale mondiale de 2014 perdue contre l’Allemagne, n’arrive plus à étoffer son palmarès depuis 1993 et le gain de sa dernière Copa America. Les ciels et blancs restent tout de même de logiques favoris de cette compétition.

La Colombie sort régulièrement des poules des grandes compétitions. 15ème du classement FIFA juste derrière l’Argentine, Demi finaliste de la Copa America la dernière édition, Los Cafeteros restent sur 2 coupes du monde réussies avec 1 huitième et un quart de finale.

Les coéquipiers de James Rodriguez et de Falcao peuvent se glisser parmi les prétendants au titre.

Le Paraguay, même si il est crédité d’une finale en 2011 et d’une demie finale en 2015, possède une équipe plus que vieillissante. Les Guaranis doivent se reposer sur l’expérience de ses meilleurs éléments pour espérer quelque chose.

Le Qatar, qui vient de remporter cette année sa première coupe d’Asie des nations, veut sûrement se jauger à 3 ans de sa coupe du monde. Al Annabi, qui s’est donc hissé en 55ème position au classement FIFA, veut jouer sa carte à fond et mesurer l’écart entre les deux continents. A suivre.

Groupe C (Uruguay, Equateur, Japon,Chili)

C’est le groupe certainement le plus relevé avec le Chili, double tenant du titre. Les Urugayens, vainqueur en 2011, restent sur une élimination en phase de groupe lors de la dernière édition.

Les récents quart de finaliste du Mondial contre la France, détenteurs du record de succès en Copa America (15), voudront aller au bout, et se hisser parmi les favoris. La Celeste possède une défense solide et une attaque de feu, avec Suarez et Cavani. Des arguments de poids à faire valoir.

Les Chiliens, brillants vainqueurs des 2 dernières éditions, n’ont pas su se qualifier pour la coupe du monde russe. La Roja est une équipe expérimentée, mais vieillissante, et le renouvellement de générations a du mal à se faire. C’est sûrement l’ultime occasion pour cette génération dorée d’étoffer son palmarès.

Le Japon, 26ème mondial, reste sur une finale de coupe d’Asie des Nations perdue contre le Qatar, et un huitième de finale en Coupe du Monde. Les Samurai Blue peuvent titiller chiliens et urugayens pour sortir de cette poule, pour leur deuxième participation à une Copa America.

L’Equateur a créé la surprise lors de la dernière Copa, en se hissant en quart de finale. La Tri, peu habituée aux éclats dans les grandes compétitions, est certainement tombée dans un groupe trop relevé pour elle. Les Equatoriens devront batailler ferme pour pouvoir espérer quelque chose.

Rendez vous le 7 juillet, dans le mythique stade Maracana de Rio de Janeiro, pour la grande finale continentale.

Laisser un Commentaire