Griezmann fait taire les critiques au Camp Nou

Le Betis de Fekir a fait peur au Barça pendant une vingtaine de minutes mais les Catalans ont déroulé grâce au doublé de Griezmann qui a dignement honoré sa première titularisation.

On a pensé à un gros coup du Betis avec l’ouverture du score de l’ancien lyonnais Nabil Fekir d’une frappe croisée (15e).

Barcelone a semblé se chercher un peu durant quelques minutes, mais, malgré les absences de Messi, Dembélé et Suarez, Barcelone a su renverser le match. Antoine Griezmann pour sa première au Nou Camp a repris d’une belle volée un centre de Sergi Roberto pour égaliser (41e).

L’attaquant français se met le Camp Nou dans la poche en enroulant une superbe frappe qui permet de renverser le score (50e). Six minutes après, à la réception d’un centre de Semedo, Perez Sayol donne deux buts d’avance aux Blaugrana (56e).

Le Barça accélère et ça fait mal : Busquets envoie Jordi Alba sur orbite qui termine d’un pointu (60e). A l’approche du dernier quart d’heure, Griezmann sert Vidal qui trouve la lucarne pour le 5-1 (77e).

Le Betis réduit la marque sur une splendide frappe de Moron (79e) mais le score ne bougera plus pour une victoire 5-2 de Barcelone.

Critiqué en Espagne mais acclamé par les supporters en avant-match, Antoine Griezmann a mis tout le monde d’accord.

Laisser un Commentaire