20 septembre 2020

Le Chili à l’expérience

Le double tenant du titre chilien remet son trophée en jeu, et espère faire la passe de trois au Brésil . Le Chili affrontait cette nuit le Japon, au Morumbi de Sao Paulo. La Roja n’a pas d’autre choix que de battre le Japon pour rester au contact de L’Uruguay, qui a écrasé l’Equateur 4 à 0.

Et c’est un peu le choc des générations. Le Chili a encore 8 des 11 joueurs titulaires de la dernière finale sur la pelouse. Les Japonais, récents finalistes de la Coupe d’Asie ont choisi de renouveler avec six joueurs honorant leur première sélection.Ça n’a pas empêché les Nippons de se montrer les plus dangereux, et à solliciter Arias, le gardien chilien.

Il faut attendre la 35e minute pour voir enfin le Chili se créer une occasion par Alexis Sanchez. La Roja prend le jeu à son compte, et rapidement, Pulgar, ouvre la marque d’une tête sur corner (41e, 1-0).

Les Chiliens reviennent après la pause avec les mêmes intentions : Vargas reprend un centre de la droite, à l’entrée de la surface, et double le score (55e, 2-0).

Les Japonais courent après le ballon, mais réussissent de superbes contres sur de nombreuses erreurs chiliennes. Malheureusement, ils manquent de réussite et de précision pour faire douter leur adversaire.

La Roja profite de la fatigue des Nippons pour soigner le goal average. Et, sur un centre dans la surface, Alexis Sanchez reprend de la tête au second poteau, et propulse le cuir au fond des filets (82e, 3-0).

Une minute plus tard, Vargas profite d’une superbe passe par dessus la défense, d’Alexis Sanchez, pour devancer la sortie du gardien Osako, et pousse le ballon de l’extérieur du pied dans le but vide. 4-0. Rideau.

Le Chili a fait jouer son expérience, mais a frôlé la punition à de nombreuses reprises. La Roja a mis presque une mi temps avant de commencer à jouer. Pas sûr que ça passe contre un adversaire plus réputé, tel L’Uruguay, qu’il jouera lors du dernier match de la poule.

Laisser un Commentaire