24 septembre 2020

Le PSG, champion sans jouer, domine Monaco

A force de repousser l’échéance, le PSG a été déclaré officiellement champion de L1 cet après-midi, sans jouer suite au nul de Lille à Toulouse mais les Parisiens ont quand même dominé Monaco en soirée (3-1). De son côté, Saint-Etienne, a gagné un match important à Reims.

L’excellent match nul (0-0) entre Toulouse et le LOSC ne satisfait pas les Lillois qui se sentent floués suite au but refusé à Thiago Mendes. L’arbitre a considéré qu’Ikoné, au sol, a contré volontairement le ballon de la main alors que c’est Moubandjé qui lui avait tiré dessus (61e).

Dans le même temps, à la Beaujoire, Nantes a sans doute validé son maintien en disposant d’Amiens (3-2). Les Nantais ont mené 3-0 grâce à un doublé de Coulibaly (49e et 55e) et une réalisation de Rongier (59e). Amiens est revenu avec une superbe frappe d’Otero (62e) et grâce à Timité (77e) mais les Picards n’égaliseront pas. Ils cèdent (3-2) et restent directement concernés par la course au maintien alors que les Canaris s’en soulagent.

Plus tard dans l’après-midi, l’AS Saint-Etienne a suivi le rythme de Lyon et de Marseille en s’imposant à Reims (0-2). Méconnaissables, les joueurs de David Guion ont été dominés par les Stéphanois sur des buts de Cabella (25e) et un but contre-son-camp d’Engels (51e). Les rêves d’Europe du promu rémois ont certainement vécu.

Dans la soirée, le PSG a entamé son match contre Monaco avec déjà le titre de champion de Ligue 1 en poche compte-tenu du nul de Lille à Toulouse. De tout façon, ça n’aurait pas été la grande célébration au Parc des Princes compte-tenu des deux derniers revers parisiens qui sont restés en travers de la gorge des supporters.

Les hommes de Tuchel ont assuré leur entame avec la star française Kylian Mbappe qui déboule et s’appuie sur Diaby qui lui remet rapidement. L’ancien monégasque enchaîne à la vitesse de l’éclair et trompe Benaglio (15e).

Mbappé ne s’arrête pas là, il initie une nouvelle offensive et c’est Dani Alves, cette fois, qui le lance vers les buts monégasques. Benaglio s’incline à nouveau (37e).

En seconde période, le meilleur buteur de L1 récidive en mettant à profit un centre de Dani Alves pour signer le 30ème but de sa saison (56e). Depuis Jean-Pierre Papin, en 1990, aucun buteur français n’avait atteint la barre de la trentaine de buts.

Les Monégasques sauvent l’honneur : Vinicius contre Marquinhos. Le ballon revient sur Golovine qui trompe Areola de près (80e).

Paris s’impose 3-1 face à Monaco. Neymar et Cavani ont foulé à nouveau les terrains mais Verratti a du quitter les siens après une grosse torsion de la cheville.

Paris est champion mais la fête a été très discrète, le PSG préférant certainement fêter son équipe contre Dijon le 18 mai avec l’Hexagoal et aussi le trophée de la Coupe de France dont la finale se jouera la semaine prochaine contre Rennes.

Photo : @Ligue1Conforama

Laisser un Commentaire