Le PSG n’est plus maudit !

Le Paris-Saint-Germain revient de l’enfer. Mené jusqu’à la 90ème minute face à l’Atalanta Bergame, le PSG s’est imposé (1-2) dans les arrêts de jeu le jour de son cinquantième anniversaire et retrouve les demi-finale de la Ligue des Champions 25 ans après.

On a retrouvé le PSG très imprécis, qui a les jambes en coton et Neymar a bien tenté de se montrer mais a manqué un duel d’un manière incroyable face à Sportiello (3e). Ça a donné le ton du match, car, après, il manque complètement son centre (19e) et croise trop sa frappe (28e). Souverain dans l’entre-jeu, le Brésilien a manqué tous ses derniers gestes ce soir.

Juste avant, ce que craignait tous les supporters parisiens avait eu lieu. Pasalic avait enroulé un amour de ballon hors-de-portée de Navas (27e).

Le début de seconde période ne laisse pas poindre d’esprit de révolte. Les Parisiens de Tuchel semblent se liquéfier et foncer vers un terrible échec. Il faut attendre l’entrée de Mbappé pour voir la première occasion française. On joue déjà la 73ème minute.

Le temps défile et le drame semble prendre forme avec la blessure de Keylor Navas, touché à la cheville, et contraint de céder sa place dans une cacophonie impensable à ce niveau.

Plus personne n’y croyait plus quand Choupo-Moting adresse un long ballon. Neymar manque sa remise mais Marquinhos se jette quand même et son ballon dévié termine dans les filets. Incroyable. (90e).

L’Atalanta n’y est plus physiquement depuis de longues minutes et là, le mental s’écroule : Mbappé accélère et centre en retrait pour Choupo-Moting qui offre la qualification aux Parisiens pour le dernier carré de la plus grande compétition européenne. (90+3).

C’est irréel pour des Parisiens qui étaient tellement brouillons collectivement et qui sont qualifiés on ne sait pas trop comment grâce à un joueur qui ne devait même pas être inscrit sur la liste des joueurs parisiens pour la Ligue des Champions mais c’est aussi ça le football.

 

Photo : screen RMC Sports

 

Laisser un Commentaire