26 septembre 2021

Les supporters de Marseille dérapent à la Commanderie

En perdition sur le terrain, l’OM vivait une crise sportive, désormais, toutes les strates du club sont enflammées après les actes inexcusables d’une poignée de supporters cet après-midi qui ont conduit au report de la rencontre face à Rennes.

Après trois défaites consécutives, Marseille a dégringolé au sixième rang de la L1 et la situation devient encore plus inquiétante dans l’entourage du club, une situation intenable pour les fans de l’OM.

A travers la ville, plusieurs banderoles ont été déployées : « JHE: Pas de Marseillais à l’OM ? Dégage d’ici », « JHE, Marseille te vomit » , »McCourt, king des guignols», «Suivez AVB, cassez-vous tous !», «Payet-Thauvin, NTM sur la Canebière». Tout le monde en a pris pour son grade.

Ce samedi, en début d’après-midi, la colère a pris une autre ampleur avec, environ 300 supporters en colère, qui ont débarqué en force à la Commanderie, le centre d’entraînement de l’Olympique de Marseille.

Ils ont lancé des fumigènes et des pétards et trois cyprès ont brulé devant la grille du centre. Après avoir contourné le bâtiment via un champ voisin, cinquante supporters ont forcé l’entrée du bâtiment sportif. Ils y ont cassé du matériel, caillassé le bus et ouvert la valise d’André Villas-Boas. Alvaro, Gonzales, touché par un projectile, a vite rassuré sur son état sur les réseaux sociaux alors que les joueurs s’étaient barricadés dans une des pièces de la Commanderie.

Sept policiers ont été légèrement blessés et il y a eu vingt-cinq interpellations parmi « les assaillants » selon la préfecture de police de Marseille.

Compte-tenu du contexte, la LFP a décidé de reporter le match de Ligue 1 entre Marseille et Rennes qui devait se dérouler ce samedi soir.

La DNLH et l’Olympique de Marseille ont condamné ces agissements et des poursuites vont être engagées.

Laisser un Commentaire