Coupe du Monde 2018 Espagne International

L’Espagne tombe aussi !

Encore une surprise ! Après l’Allemagne, c’est l’Espagne qui chute. Bloqués par la Russie (1-1), les Espagnols ont cédé lors de la séance de tirs au but.

L’Espagne a réalisé 1006 passes dans ce match, un record dans l’histoire de la Coupe du Monde ! 1006 passes toutes aussi inefficaces les unes que les autres. Incapables de se procurer des occasions, les Espagnols ont été éliminés par des Russes qui ont totalement refusé le jeu.

Cette victoire de l’outsider est l’œuvre d’un homme : Akinfeïev. Le gardien russe a su garder sa cage inviolée tout le match face aux Espagnols puisque c’est un but contre son camp de Ignachevitch, mis sous pression par Ramos, qu’il a été ramasser dans ses filets (11e).

Juste avant le repos, la Roja offre un penalty à la Russie : Piqué dévie volontairement du bras un centre et Dziouba ne laisse pas passer l’occasion de remettre les deux équipes à égalité en prenant de Gea à contre-pied (41e).

Derrière, l’Espagne a fait son jeu mais sans talent, sans percussion, sans relief. A bout de force, les Russes ont réussi à défendre leurs buts pendant 120 minutes.

La séance des tirs au but a alors été dominée par Akinfeïev qui a repoussé les tentatives de Koke et Aspas. La Sbornaya, elle, a réussi tous ses tirs au but et se qualifie pour les quarts de finale à la surprise générale (4-3).

Pour l’Espagne, plus qu’une élimination, c’est peut-être la fin d’un style de jeu car cette possession stérile et stéréotypée aurait pu durer plusieurs jours sans parvenir à marquer.

L’Espagne a été au bout de ses idées mais celles-ci semblent déjà appartenir au foot du passé à l’image d’un Iniesta qui rejoint Messi et Cristiano Ronaldo à une retraite internationale quasi-certaine.

Laisser un Commentaire