Lille et le PSG s’arrachent pour passer devant Lyon

Le revers surprise de Lyon face à Metz (0-1) a permis à Lille et le PSG de repasser en tête. Sans être brillantes, les deux formations ont su s’imposer. A noter aussi, la remontée de Rennes et la défaillance de Marseille.

Lyon a vécu une bien étrange soirée hier soir. Les Lyonnais peuvent être frustrés pour le but refusé à Toko-Ekambi pour un hors-jeu d’Aouar. La logique aurait voulu qu’on accorde ce but mais la logique aurait aussi voulu qu’on sanctionne Anthony Lopes pour sa nouvelle sortie kamikaze, cette fois sur Vagner, en première période.
Finalement, Metz a bien négocié son match et s’impose à la toute fin grâce à Leya Iseka (0-1).

Une affaire exceptionnelle pour le PSG qui s’en est tiré par un tout petit succès à Angers sur un but de Kurzawa (0-1). Un peu comme les Lillois, qui ont été très poussifs à Reims. Mené sur un but de Zeneli, les Dogues sont revenus juste après la pause sur un but de Bamba avant que David n’offre une improbable victoire au bout des arrêts de jeu (1-2).

Le Stade Rennais fait aussi la bonne affaire du week-end. Les Rennais se sont imposés avec énormément de réussite sur la pelouse de Brest qui y concède seulement sa deuxième défaite de la saison.

Le Stade Brestois a ouvert rapidement la marque par Honorat mais Bourigeaud a répondu du tac au tac pour égaliser.
Rennes a vu le match basculer en sa faveur sur un penalty généreusement accordé à Truffert heurté par Honorat qui dégageait son camp et n’avait pas vu le Rennais.

A l’opposé, Mounié aurait du bénéficier d’un penalty juste avant le repos et a touché deux fois les montant. Ca fait beaucoup pour des Brestois qui n’ont vraiment pas été vernis dans ce derby (1-2).

En bas du classement, Nice s’écroule de plus en plus avec un revers à Bordeaux (3-0) alors que les Verts ont fait ce qu’ls pouvaient en s’inclinant d’une courte tête (1-0) face à Strasbourg alors qu’il y avait 8 absents liés à la Covid-19.

Le Nantes de Domenech, lui, se montre toujours aussi ennuyant. Deux penalties, un réussi pour Louza, un raté pour Kakuta qui s’est rattrapé ensuite en arrachant un nul (1-1) d’un match d’un piètre niveau.

En ouverture de cette journée, vendredi, Monaco avait bien pris la mesure de Montpellier avec une nouvelle réalisation de Volland et un doublé de Ben Yedder (3-2).

Tout l’inverse de Marseille qui a perdu pied au Vélodrome contre Nîmes (-2). Les Gardois ont pu s’appuyer sur un doublé d’Eliasson après le repos alors que les Marseillais n’ont répliqué que par un but tardif de Benedetto, Thauvin ayant eu, en plus, la bonne idée de manquer un penalty en première période.

Laisser un Commentaire