28 septembre 2020

L’OM se justifie (maladroitement) après son refus de laisser sa part de recette à Trélissac

A chaque saison de Coupe de France, sa polémique sur le club professionnel qui ne laisse pas sa part de recette au club amateur. Cette fois, c’est Marseille qui a refusé de laisser sa part à Trélissac, club de National 2 et s’en est justifié à travers un communiqué assez lunaire.

L’OM s’est qualifié petitement sur le terrain de Limoges face à Trélissac (1-1, 4 tab à 2) en 32eme de finale de la Coupe de France. Mais le deuxième de Ligue 1 a aussi quitté petitement le club de National 2 en ne lui laissant pas sa part de recette comme le veut la coutume.

Sur RMC, Fabrice Faure, le président trélissacois, s’en est logiquement  ému : « Vous remercierez l’OM qui ne nous a pas laissé sa part de la recette, a grincé le dirigeant. C’est la troisième fois qu’on joue Marseille et c’est la première fois que cela arrive. Merci pour le football amateur… »

Sur le site web de la Provence, on apprend que c’est Laurent Colette, le directeur général du club phocéen qui a pris cette décision après avoir consulté le président Jacques-Henri Eyraud, qui, lui, n’avait pas fait le déplacement à Limoges.

Le communiqué marseillais est sorti rapidement dans la soirée pour tenter de désamorcer la situation mais pas sur qu’il y parvienne tant les raisons évoquées sont bancales.

Après ses engagements locaux (et louables) envers le foot amateur, l’OM met en avant le nombre de spectateurs, le prix des billets et le nombre de supporters marseillais présents au stade puis termine en évoquant le coût de son déplacement (65 000 euros).

Pas sur que ça calme la colère de Trélissac.

Photo : screen France TV

Laisser un Commentaire