Manager United : Le football et l’entreprise, deux univers très proches

Dans Manager United (éditions Marabout), Ben Lyttleton développe la science du leadership à travers les stratèges du football.

Cohésion, adaptabilité, résilience, créativité et savoir prendre une décision représentent pour vous du vocabulaire appartenant davantage au monde du football ou celui de l’entreprise ?

Ben Lyttleton, auteur du livre ne s’est pas posé la question, du moins pas de cette façon là.

Il a comme beaucoup observé l’émergence d’un football qui a explosé économiquement ces 30 dernières années. Ainsi, les acteurs n’ont pas eu d’autres choix que de se professionnaliser et ainsi s’inspirer de modèles qui existaient déjà dans d’autres domaines.

Se développer, se diversifier, assurer une pérennisation économique, répondre aux exigences des investisseurs. Voici certains principaux objectifs que nous pouvons accorder aux clubs et aux entreprises.
D’autant plus au sein d’un marché libéral dans les deux cas où il est nécessaire de faire fasse à une forte concurrence pour survivre.

Comment faire la différence ?

C’est la question que l’auteur s’est posée autour de 5 thèmes principaux : La cohésion, l’adaptabilité, savoir prendre une décision, la résilience et la créativité.

Pour cela, il a décidé d’aller à la rencontres d’acteurs du monde du football. D’Ignacio Palacios-Huerta à l’Athletic Bilbao qui aborde la notion du sentiment d’appartenance à développer, à Thomas Tuchel et Didier Deschamps, qui insistent sur la nécessité de constamment devoir s’adapter, en passant par Ralf Rangnick, qui développe la notion de résilience afin de défendre le projet Red Bull qui bouscule les règles du jeu.
Le voyage de Ben Lyttleton lui permettra de traverser les frontières d’un pays à l’autre, d’une discipline à l’autre. Ne cessant surtout de faire des va-et-vient en citant des exemples du football et des entreprises.

« Beaucoup de dirigeants d’entreprise ont un problème avec leurs salariés, qui font preuve d’un individualisme croissant. On se retrouve face à des gens qui préfèrent réfléchir au lancement de leur marque avant de penser à l’équipe et au collectif. Dans le football, les changements les plus importants concernant les valeurs et les personnalités des joueurs. On constate quotidiennement cette évolution. Le vrai défi, c’est de savoir y faire face. »

Ayant également écrit le livre intitulé « Where football explain the world », l’écrivain n’hésite pas à démontrer que le football a pris une nouvelle dimension. A tel point qu’il devient en quelque sorte le miroir de notre société. Et que nous pourrions sûrement en tirer de nombreux enseignements.

« Les leaders détiennent le pouvoir, et ceux qui dirigent nous inspirent. »

L’avantage de cette lecture, c’est qu’elle peut très bien se découvrir comme une boite à outils. Malgré les liens qui peuvent être fait d’une partie à une autre, il est également tout à fait possible d’aller directement aux parties qui sont davantage en adéquation avec nos aspirations du moment.

En témoigne mon choix qui s’est notamment orienté vers les le projet de Steve Lawrence. Il a été à l’initiative de ce que nous appelons plus communément le Bio-Banding. Et cela en amenant le multiâge au sein de l’académie de l’Ajax d’Amsterdam. Ayant notamment été inspiré de la méthode pédagogique de Maria Montessori.

Educateur, entraineur, manager, directeur sportif, manager ou autres passionné de football ou de management, cette lecture pourrait être susceptible d’éveiller la curiosité. Et pour cela, finalement peu importe son milieu d’intervention et de ses collaborateurs.

Laisser un Commentaire