Marseille peut s’estimer heureux

Alors que Metz a gâché plusieurs occasions de prendre le large, Marseille est revenu au bout du bout des arrêts de jeu après, encore une fois, une piètre prestation (1-1). Les regrets sont lorrains.

Les matchs se suivent et se ressemblent pour Metz et Marseille. Si d’un côté, les Messins mériteraient sans doute d’avoir plus de points au compteur, l’OM est très bien payé au vu du contenu de ses rencontres.

Les joueurs d’André Villas Boas auraient du prendre une valise contre Lille et on arraché un nul en fin de match. Cette fois-ci, Metz n’a pas largement dominé l’OM mais s’est procuré les meilleures occasions et aurait du s’imposer mais, encore une fois, Marseille s’est arraché pour ne pas finir bredouille mais ne peut plus masquer ses lacunes.

Dans ce match, l’OM a fait une bonne entame et s’est lentement écroulé. Un ciseau de Benedetto juste à côté (39e) et un gros raté de Payet (15e) ont été les points d’orgue de la domination phocéenne durant le premier acte.

Metz est monté en puissance et a logiquement ouvert la marque grâce à une belle tête piquée de Niane sur un centre d’Udol (71e).

Maïga a l’opportunité de sceller la victoire de Metz mais Mandanda réalise encore des miracles (90+2). Au bout des arrêts de jeu, un autre miracle se produit : sur la dernière action du match, Radonjic sert en retrait Sanson qui marque en force (90+5).

Le changement de Vincent Hognon sur le corner moins d’une minute plus tôt a-t-il déboussolé le FC Metz? En tout, les regrets sont pour lui et les Grenats, les doutes sont plus que jamais pour l’OM.

Photo : screen Canal+

Laisser un Commentaire