Pour Peugeot, le football est trop « populaire »

C’est un bad buzz que Peugeot s’est fabriqué tout seul ! Interrogée sur ses partenariats dans le sport sur Europe 1, la responsable sponsoring e la marque automobile a expliqué que le foot était trop populaire pour Peugeot qui vise désormais d’autres valeurs.

87 années d’histoire avec le FC Sochaux-Montbéliard balayées, piétinées, par Isabel Salas Mendez, la responsable des partenariats chez Peugeot sur l’antenne d’Europe 1. La responsable des partenariats de la marque automobile n’a même pas eu un mot de compassion pour les Lionceaux qui ont réussi à se maintenir miraculeusement en L2 il y a deux semaines dans des temps tracassés pour le FCSM.

Quand on lui demande si Peugeot pourrait revenir aider le FC Sochaux, la réponse de Isabel Salas Mendez est violente pour les Sochaliens mais aussi pour le football en général : « Jusqu’en 2016 nous avions une stratégie sponsoring axée sur plusieurs sports : le tennis, le rugby, le golf et le football. En 2016, nous avons décidé de tout concentrer sur le tennis. C’est le sport qui va le mieux avec nos valeurs, qui est international qui touche tant les hommes que les femmes. Pour cela, nous avons abandonné tous les autres sports.(..) Le football est un sport qui ne va pas avec nos valeurs. Il véhicule des valeurs populaires et nous on essaye de monter en gamme. Ce n’est pas d’actualité »

Rustre peuple qui regarde des matchs de football et… achète des voitures. Le supporter de football y regardera peut-être à deux fois avant de choisir sa marque lors d’un achat. Il ne voudrait pas froisser les nouvelles valeurs de la marque au lion.

Laisser un Commentaire