20 septembre 2020

Rennes enfin vainqueur !

Le Stade Rennais a déjoué les pronostics et a remporté la Coupe de France aux tirs au but face à un PSG extrêmement décevant et dans la continuité de ses dernières sorties.

Il y  a encore un mois, le président Guingampais Bertrand Desplat, avant la finale de la Coupe de la Ligue entre Strasbourg et Guingamp, avait chambré le Stade Rennais en faisant allusion à la finale de la Coupe de France 2014 : « Vous pouvez appeler les Rennais et leur dire que leur bus à impériale, prêt avant même leur finale, ils peuvent le garder, » Ils ont raison de le garder car il va servir. Ils pourront l’utiliser pour fêter le trophée de la Coupe de France remporté ce soir au Stade de France. Rennes a vaincu le signe indien.

Les joueurs de Stéphan ont eu du mérite car c’était très mal parti ce soir. Dani Alves avait décoché une belle volée à l’entrée de la surface (14e) avant que Neymar ne réussisse un lob parfait par-dessus Koubek (22e).

Les Rouge et Noir mettent du temps à se remettre à l’endroit mais le coup de semonce de Mbaye Niang sur le poteau est de taille (38e). Pourtant, le PSG ne réagit pas et c’est même Kimpembe qui détourne un centre de Traoré dans ses propres filets (40e).

Il n’y a plus qu’un but à remonter et le PSG enchaine de nombreux manqués avec Mbappé (45e), Alves (45+2) notamment. Rennes n’a pas paniqué et Mexer a récompensé les Bretons en catapultant un coup de tête dans les filets d’Areola (66e). Neymar, Mbappé et Cavani ont eu les opportunités pour remporter le match mais la réussite n’était pas au rendez-vous.

Pire pour les Parisiens, après une finale manquée, Mbappé a été logiquement expulsé suite à un tacle très dangereux sur Da Silva.

La séance de tirs au but est étonnante car tous les tireurs marquent tour à tour (6-5) jusqu’à la tentative de Nkunku qui s’envole dans les nuage comme les illusions parisiennes cherchant  à masquer une saison manquée.

La Coupe de France retrouve le Stade Rennais, 48 ans après.

Photo : @coupedefrance

Laisser un Commentaire