Tout petit succès de l’Espagne contre l’Iran

L’Iran a effectué un bon match mais a été punie par le réalisme de Diego Costa qui a marqué en contrant le dégagement d’un défenseur iranien. Tout reste ouvert dans ce groupe entre l’Espagne, le Portugal et l’Iran. Le Maroc, lui, est éliminé.

L’Iran avait décidé d’abandonner totalement le ballon à l’Espagne. Avec une possession de 82%, la Roja ne réussissait pourtant pas à marquer. Un seul tir est cadré en première mi-temps, c’est un coup-franc de David Silva capté par Beiranvand (25e).

C’est un coup du sort qui sauve les Espagnols : Rezaeian veut dégager son camp mais Diego Costa interpose son genou. Le ricochet surprend Beiranvand (54e).

A l’heure de jeu, Ezatolahi reprend victorieusement un coup-franc d’Hajsafi. Il s’en va fête son but mais la VAR révèle qu’il est hors-jeu et s’est aidé de la main. C’est cruel mais le but est logiquement refusé (62e).

L’Iran a poussé jusqu’au bout et aurait pu marquer par Taremi mais De Gea gardera sa cage inviolée( 76e, 82e).

L’Espagne aurait pu marquer aussi lors d’un cafouillage monstre devant les buts iraniens mais le score ne bougera plus (70e).

Au final, un succès étriqué pour des Espagnols contre un Iran qui aurait peut-être mérité mieux mais rien n’est joué dans ce groupe. Portugal, Iran et Espagne sont toujours en course.

 

Laisser un Commentaire