15 décembre 2018
Chroniques Coupe du Monde 2018 France International Les Bleus

Trois points pour la France et beaucoup de déceptions

L’équipe de France a battu l’Australie mais la prestation fournie par les Bleus pose beaucoup trop d’interrogations face à une opposition d’un faible niveau même si les conditions de jeu ont elles aussi eu un rôle significatif.

Déjà évacuons les circonstances atténuantes. La France a eu du mal à développer du jeu sur une pelouse très sèche ne favorisant pas la formation qui souhaite faire le jeu. L’horaire aussi était difficile et inédit avec l’obligation de se lever tôt pour rallier le stade pour jouer à l’horaire le moins idéal en été. Cela étant dit, le dernier handicap s’applique aux deux formations.

AUCUN RYTHME

Là où l’équipe de France a le plus déçu c’est dans l’intensité et la capacité à se montrer dangereuse. Totalement inoffensive, sans l’aide de la VAR pour détecter le penalty sur Griezmann et sans la complicité du défenseur australien qui tape dans la jambe de Pogba pour donner une trajectoire illisible au gardien australien, la France n’aurait certainement jamais marqué dans cette rencontre et aurait peut-être même perdu avec le coup de folie incompréhensible de Samuel Umtiti.

C’est ça qui est le plus inquiétant, la France n’a pas eu à se mesurer à un gardien en état de grâce puisque le portier adverse n’a eu à effectuer aucune parade. Le schéma de jeu est-il à remettre en cause? Sans aucun doute. Les trois milieux défensifs ont pénalisé l’animation puisque les attaquants se sont retrouvés esseulés et sont descendus à la récupération ce qui a mené à une bouillie de football avec un Pogba qui a considérablement ralenti le jeu alors que son rôle réclamait de la sobriété dans les transmissions.

DES INDIVIDUALITÉS PERDUES

Sur le terrain, la France a des joueurs de talent, c’est indéniable. Sans doute même la plus grande qualité offensive ce de Mondial mais ces joueurs sont-ils compatibles? Aujourd’hui, Dembelé semble trop frêle pour prétendre à une place dans le onze titulaire. Il pourrait apporter plus de punch en qualité de joker.

C’est là qu’on arrive sans doute au nœud du problème. Olivier Giroud a grandement manqué dans le collectif français. Son impact offensif et sa présence aurait pu permettre d’avoir un vrai point d’équilibre devant et aussi mobiliser souvent deux défenseurs et ainsi libérer les côtés par lesquels souhaiter passer Didier Deschamps. C’est par là effectivement que le jeu se trouvaient mais ni Dembélé, ni Mbappé, ni Griezmann n’ont été en mesure de s’y montrer dangereux, ce sont presque les défenseurs latéraux Pavard et Hernandez qui ont été les plus dangereux.

INDISPENSABLE GIROUD

L’équipe de France a trouvé un duo qui fonctionnait avec Giroud et Griezmann depuis l’Euro 2016. Pourquoi aller changer cette paire offensive? Mbappé et Dembélé, par leurs prestations, ne justifient pas qu’on chamboule un schéma de jeu pour leur faire plaisir et faire plaisir à ceux qui militent pour leur présence. Tout comme dans l’entrejeu, le tant décrié Blaise Matuidi a un abattage si précieux qu’il parait incompréhensible de s’en passer. La France a d’ailleurs marqué lorsque les deux joueurs sont entrés en jeu.

Il ne faut se prendre pour quelqu’un d’autre, la France aura toujours des difficultés à faire le jeu avec cet effectif mais fait aussi partie des meilleurs collectifs en contre. Alors, pourquoi s’en priver?

Related posts

La belle affaire pour Brest

Martial Goarnisson

Bordeaux sort, la tête haute

Martial Goarnisson

Marseille humilié et Rennes qualifié !

Martial Goarnisson

Laisser un Commentaire