USA ! USA ! Les américaines remportent la Coupe du Monde !

Le Groupama Stadium de Lyon accueillait cet après-midi la 8ème finale de l’histoire de la Coupe du Monde féminine. Les Etats-Unis tenants du titre face aux Pays-Bas champions d’Europe. Le trophée a été soulevé par les américaines, pour une quatrième étoile, emmenées par une Rapinoe plus déchainée que jamais. 

Pour cette finale, les Etats-Unis ont évolué avec le même schéma tactique et les mêmes joueuses que contre la France en quart de finale. Autant dire que les Bleues ont joué contre la meilleure équipe américaine possible. Côté Pays-Bas, la lyonnaise Van de Sanden a été laissée sur le banc mais il y avait tout de même une joueuse évoluant en D1, en la personne d’Anouk Dekker, la défenseure de Montpellier.

Une demie-heure de rodage pour les américaines.

Fait inédit depuis le début de ce Mondial, les Etats-Unis n’ont pas marqué lors du premier quart d’heure de jeu. Il aura fallu attendre la 27e minute pour voir la première grosse occasion du match sur un corner américain. La reprise de volée de Julie Ertz a été bien détournée par la gardienne des Oranje Sari Van Veenendaal.

Dix minutes plus tard, les américaines auraient pu bénéficier d’un penalty sur une poussette sur Morgan, mais l’arbitre française de la rencontre, Stéphanie Frappart, a décidé de ne pas sévir. Juste après les USA ont continué de pousser avec deux tirs coup sur coup signé Mewis et Morgan, à chaque fois servies de la gauche par Rapinoe, mais la gardienne hollandaise s’est illustrée d’abord avant d’être sauvée par son poteau.

Morgan qui s’est ensuite montrée par une belle frappe lointaine détournée par la portière néerlandaise (40e). Les Pays-Bas procédant en contre n’ont pas eu de réelles situations pendant ce premier acte, si ce n’est un corner chaud à négocier dans le temps additionnel.

Le rouleau compresseur américain.

En deuxième période, les Etats-Unis ont ouvert le score sur penalty par Rapinoe (60e). La faute, accordée par la VAR, avait été obtenue par Morgan, percutée par Van Der Gragt.Les Oranje se sont retrouvés menées par deux buts après la belle frappe croisée à l’entrée de la surface de Lavelle (69e).

Les Pays-Bas se sont montrés trop fébrile et trop imprécis à l’image de ce coup franc tiré par Spitse qui a terminé sa course près du poteau de Naeher (80e).

Les américaines n’ont pas réussi à aggraver malgré plusieurs tentatives par Heath (70e), perdant son duel face au but, puis par Morgan (71e) trop juste dans son face à face avec la gardienne néerlandaise. L’ancienne attaquante de l’OL qui s’est illustrée encore par une frappe captée (81e).

La fin de partie a été très brouillonne avec deux équipes coupées en deux manquant de jus dans la finition.

146 buts ont été inscrits pendant cette Coupe du Monde, égalant le record d’il y a 4 ans au Canada. La rédaction des Prolongations décerne le titre de meilleure joueuse du tournoi à Rapinoe.

 

Photo : @FIFAWWC

 

 

Laisser un Commentaire